Catégories
Fait Divers

Le Calvados placé en vigilance jaune ce mercredi 19 décembre

Le département du Calvados a été placé en vigilance jaune pour des orages à compter du mercredi 19 décembre à 3h du matin. L’alerte pour le passage d’une perturbation orageuse devrait prendre fin vers 16h.

La préfecture du Calvados rappelle les consignes élémentaires de prudence face à l’orage :

  • A l’approche d’un orage, prenez les précautions d’usage pour mettre à l’abri les objets sensibles au vent.
  • Ne vous abritez pas sous les arbres.
  • Évitez les promenades en forêts et les sorties en montagne.
  • Évitez d’utiliser le téléphone et les appareils électriques.
  • Signalez sans attendre les départs de feux dont vous pourriez être témoins.

Plus généralement, soyez attentif si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique ou à proximité d′un rivage ou d′un cours d′eau; des phénomènes habituels dans la région mais occasionnellement et localement dangereux sont en effet prévus; tenez-vous au courant de l’évolution de la situation.

Catégories
Vie locale

Coupures d’électricité pour travaux à Fleury-sur-Orne

Une interruption de service du réseau électrique est attendue ce lundi 10 décembre à Fleury-sur-Orne. Elle devrait être réduite à une tranche horaire de 2h, entre 10h et 12h.

Seule la rue Louise-Michel devrait être concernée, du n°7 au 19 et du 20 au 46. Ces travaux ont pour objectif d’améliorer la qualité de la distribution électrique et de répondre aux besoins de leur clientèle.

Catégories
Economie

Soutien aux entreprises impactées par les gilets jaunes

Le mouvement d’ampleur des gilets jaunes impacte fortement l’économie locale. Pour les entreprises dont l’activité voire la survie serait menacée par les blocages, la préfecture du Calvados rappelle que plusieurs dispositifs sont mis en œuvre pour les aider.

En premier lieu, il y a le recours à l’activité partielle. Celle-ci peut permettre de faire face aux difficultés liées au mouvement des gilets jaunes. Dans cette hypothèse, retrouvez des informations sur le site de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) en Normandie.

Pour tout complément d’informations, vous pouvez contacter votre interlocuteur au sein de votre unité départementale :
Service Anticipation Accompagnement des Mutations Économiques 
Correspondants : Katia NIGAUD et Bélaïd SAIDI Tél. 02.31.47.74.40 Mail : bnorm-ut14.activite-partielle@direccte.gouv.fr

Les chambres consulaires sont également à la disposition des entreprises pour toute question :

  • Le numéro de la Chambre de commerce et d’industrie Seine Estuaire : 02 35 55 26 46, de 9H à 18H, pour les entreprises du Pays d’Auge. Le communiqué.

Enfin, si vous ne contestez pas le bien-fondé de votre imposition mais que vous avez des difficultés pour payer. Selon la situation financière de votre entreprise, plusieurs dispositifs d’aide vous sont donc proposés. Retrouvez les sur le site du ministère de l’action et des comptes publics.

Catégories
Vie locale

L’autopartage Renault Mobility arrive à Caen

Pourquoi s’embêter à acheter et entretenir une voiture quand on peut en louer une facilement quand on en a besoin ? C’est ce que propose désormais Renault Mobility avec son service d’autopartage à Caen la Mer.

Dans un premier temps, 9 véhicules en autopartage sont mis à disposition des habitants de l’agglomération caennaise. Il y en aura 7 sur Caen et 2 sur Hérouville. Les utilisateurs auront donc le choix entre 3 véhicules électriques zéro émission (Renault Zoé) et 6 véhicules thermiques essence, dont 1 Renault Clio et 5 Renault Twingo SCe 70 Stop & Start présentant un très faible niveau d’émissions (108 g CO² / km).

Pour s’inscrire il suffit de se rendre sur la page d’inscription ou de télécharger l’application mobile Renault Mobility sur l’Apple Store ou Google Play. Les documents suivants sont nécessaires :

  • Pièce d’identité (passeport ou carte nationale d’identité) en cours de validité,
  • Permis de conduire en cours de validité,
  • Carte bancaire en cours de validité.
  • Selfie avec votre carte d’identité tenue en main à côté de votre visage

La validation de l’inscription doit avoir lieu sous un délai maximal de 2 jours ouvrés. Les tarifs de locations comprennent le coût du carburant, l’assurance et 100 km par tranche de 24H. Ainsi, la location d’une Zoé électrique coûtera par exemple 7 euros par heure entre 7h et 20h ou 46 euros pour 24h. Pour une Renault Twingo des prestations identiques vous coûteraient 5 euros de l’heure ou 45 euros pour 24h.

Le service sera porté localement par l’établissement Renault Retail Group de Caen-Hérouville. Renault et la communauté urbaine se donnent 18 mois pour expérimenter ce nouveau service d’autopartage. Pendant cette période, des changements pourront donc intervenir afin de mieux répondre aux besoins des usagers comme l’ajout possible de véhicules, nouveaux points de parking, etc.

 

Catégories
Vie locale

Tramway 2019 : début des essais

Après la réception le 8 octobre dernier de la première rame au Centre d’Exploitation et de Maintenance du Tramway à Fleury-sur-Orne. Les premiers essais vont désormais commencer avant la mise en fonctionnement en 2019.

Le lundi 3 décembre, la rame a effectué ses premiers tours de roue sur la ligne et les 2,2 km finalisés, de l’avenue du 19 mars 1962 à Fleury-sur-Orne jusqu’à la station Poincaré, boulevard Raymond Poincaré à Caen. Au fil de la réception des travaux, la rame circulera de plus en plus loin du CEMT jusqu’à couvrir l’intégralité du tracé.

Pour des raisons de sécurité et de fermetures de carrefours, les essais se poursuivront certaines nuits, du 3 au 14 décembre de 20h à 5h. Cela permettra de tester tous les éléments du matériel roulant, en particulier la traction et le freinage.

Ces essais de nuit se dérouleront dans une zone située avenue Père Charles de Foucauld et rue de l’Aviation entre le rond-point Armand Marie et la rue de la Falaise. Cette zone doit permettre à la rame d’atteindre une vitesse suffisante pour effectuer des essais significatifs.

La formation des futurs conducteurs du tramway commencera en janvier 2019. Au total, ce sont plus de 150 personnes de Keolis Caen Mobilités qui sont concernées. La formation théorique et pratique se déroulera en partie sur un simulateur adapté au projet de Caen la Mer, du tracé aux intersections et en passant par les pentes.

Catégories
Economie

Levée de l’interdiction de la pêche à pied des moules à Ouistréham

Le préfet du Calvados a pris un arrêté de levée d’interdiction ce vendredi 23 novembre.

« Les dernières analyses effectuées sur les moules issues du secteur considéré ont mis en évidence des résultats conformes au seuil réglementaire. Par conséquent, ces résultats favorables permettent de lever l’interdiction de pêche à pied professionnelle et de loisirs des moules sur la zone de production n°14-041 dite de la Pointe du Siège », précise la préfecture.

La pêche aux coques reste interdite

En revanche, malgré des résultats sanitaires de nouveau conformes, la pêche aux
coques reste interdite pour des raisons de protection de la ressource.

Cette interdiction du 16 octobre dernier faisait suite aux fortes pluies ayant des débordements d’eaux usées dans l’Orne. Ces événements avaient provoqué une contamination des eaux littorales affectant la qualité sanitaire des coquillages.

Les résultats des analyses effectuées dans le milieu marin avaient montré une contamination microbiologique (germes fécaux) des coquillages au-delà du seuil réglementaire.

Des contaminations par les eaux usées récurrentes

« Ce phénomène est récurrent depuis plusieurs années », précisait alors la préfecture. Lorsque les pluies saturent les réseaux de collecte lors d’événements pluvieux importants, de grandes quantités d’eaux usées sont déversées dans le milieu marin.

Catégories
Autour de Caen Politique

Hérouville Saint-Clair accueille les journées politique de la ville

Deux journées dédiées à la politique de la ville sont organisées par la municipalité d’Hérouville Saint-Clair et ses partenaires. Intitulées « 40 ans, concrètement », celles-ci auront lieu le vendredi 23 novembre 2018 de 9h à 18h et le samedi 24 novembre de 9h à 12h30 à la Fonderie.

Au programme le vendredi 23 novembre au matin :

  • Conférence- débat de Thomas Kirszbaum, Sociologue et chercheur à l’Ecole normale supérieure de Cachan/Université Paris Nanterre, Auteur de « En finir avec les banlieues ? Le désenchantement de la Politique de la Ville », septembre 2018, Editions de l’Aube
  • Présentation de l’Observatoire des Solidarités Territoriales de Caen la mer par l’Agence d’Urbanisme Caen Normandie Métropole (AUCAUME)

Le vendredi 23 novembre après-midi 3 Rencontres thématiques en simultané

Partage d’expériences, d’initiatives innovantes, de témoignages, regards croisés, échanges avec des acteurs de terrain d’horizons variés (Institutions, collectivités, associations, entreprises, citoyens) qui agissent concrètement en faveur des territoires les plus fragilisés et de ses habitants.

Autour de 3 enjeux majeurs pour nos quartiers de la Politique de la Ville

  • Emploi, Insertion professionnelle, Formation
  • Cohésion Sociale, Education, la Réussite éducative, Culture, Lien social, Santé
  • Renouvellement Urbain, Habitat, Cadre de vie

Présence de madame Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

Au programme le samedi 24 novembre

1re Table-ronde suivie d’échanges : Comment innover ? A travers 4 exemples :

  • Agence de presse des quartiers ;
  • Fondation Egalité des chances
  • Territoires Gagnants – Bleu Blanc Zèbre
  • Travail sur l’image des quartiers par MeltingBook

 

  • Guillaume Villemot, Co-fondateur de Bleu-Blanc-Zèbre
  • Carole Diamant, Déléguée Générale Fondation Égalité des Chances – Institut de France
  • Jean-Philippe Acensi, Président de Bleu Blanc Zèbre
  • Nadia Henni-Moulaï, Fondatrice et Directrice de publication MeltingBook

2e Table-ronde suivie d’échanges : Quels bilans tirer des contrats de ville ? Quels sont les enjeux pour la politique de la ville pour les prochaines années ?

Les intervenants seront :

  • Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes
  • Driss Ettazaoui, vice-président de l’agglomération Évreux Portes de Normandie (EPN) en charge de la Politique de la Ville
  • Gérard Hamel, maire de Dreux et ancien Président de l’ANRU
  • Rodolphe Thomas, Maire d’Hérouville Saint-Clair, vice-président de la Région Normandie, chargé de la Politique de la Ville et de la cohésion sociale
  • Sylviane Lepoittevin, vice-présidente du Département du Calvados, élue de la Caen la mer en charge de la Politique de la Ville
Catégories
Politique

La mobilisation des gilets jaunes continue

Samedi 17 novembre, dimanche 18 novembre et encore aujourd’hui lundi 19 novembre, la mobilisation des gilets jaunes reste d’actualité.

Alors que le mouvement continue, l’inquiétude, notamment sur l’impact économique qu’il pourrait avoir sur l’économie locale, grandit également. Si ce week-end, la volonté des autorités de respecter largement le droit de manifester, aujourd’hui il ne faudrait pas que le mouvement entrave la liberté de travailler ou d’entreprendre.

A l’issue de cette troisième journée, la préfecture du Calvados dresse, ce lundi 19 novembre, à 16 heures, un nouveau point sur la mobilisation. Ainsi, 13 points de rassemblement demeurent dans le département :

Parmi ces treize points de rassemblement, il existe deux points de blocage, un sur le périphérique sud de Caen, qui reste fermé à la circulation entre les portes 11 et 14, et un sur la rocade sud de Lisieux où les manifestants bloquent les poids-lourds.

En outre, du fait d’un blocage sur l’A84, dans les deux sens de circulation, dans la Manche, il est fortement conseillé, dans le sens Caen/Rennes de quitter l’A 84 au niveau de la sortie 42 et de suivre l’itinéraire conseillé de déviation.

Les rassemblements sur les 11 autres points ralentissent la circulation occasionnant
délais de déplacement allongés :

à Putot-en-Auge
à Saint Pierre en Auge
à Bayeux au rond-point Eisenhower
à Vire au rond-point de la Papillonière
à Falaise : route de Putanges
à Honfleur sur l’échangeur de l’A 29
à Bretteville sur Odon :Porte de Bretagne
à Mondeville : rond-point de la Criée
à Cagny : rond point de la ferme Philippe
à Colombelles : rond-point Lazzaro
à Caen : boulevard périphérique nord Porte du Bessin (n°8) dans le sens Cherbourg -Paris
Le préfet rappelle que la libre circulation des personnes doit être assurée pour respecter le droit d’aller et venir de chacun.

Le préfet du Calvados insiste sur la nécessité de suivre les déviations et de ne pas modifier ou déplacer les signalisations mises en place par les gestionnaires routiers. Il déplore le comportement irresponsable de certains manifestants qui ont volé du matériel de signalisation sur le périphérique de Caen et la rocade de Lisieux. En effet, ces dispositifs sont destinés à la sécurité des usagers et des manifestants eux-mêmes.

Le préfet du Calvados en appelle à la responsabilité de chacun pour éviter tout drame humain.

Catégories
Vie locale

Week-end réussi pour le Frac Normandie Caen

La mobilisation des gilets jaunes n’a pas empêché les portes ouvertes du Frac Normandie Caen de connaître un beau succès ce samedi &è et ce dimanche 18 novembre. Ainsi, ce sont 3 500 personnes qui ont été accueillies par le personnel du Fonds régional d’art contemporain.

Vue de l’exposition :
Premier plan : Sven ‘ T JOLLE, Schoon Schip / Tabula Rasa (2010)
Arrière plan : Dominique Figarella, Sans titre (2013), Renaud Auguste-°©‐Dormeuil, série The Day Before (2004)
© Collection Frac Normandie Caen – photo Anne Cartel, Frac Normandie Caen

Ceux-ci ont pu découvrir les nouveaux espaces du Frac. Ils ont également pu découvrir le programme proposé par l’insitution à savoir deux expositions. Voyage au long cours offrait une déambulation parmi un choix d’œuvres de la collection d’artistes majeurs et de générations différentes.

L’exposition Les échos de l’étale : 2007-2017 a permis de découvrir les œuvres de l’artiste normand Thierry Weyd, la perfomance de Julien Creuzet et Josèfa Ntjam, ainsi que l’installation éphémère de Renaud Auguste-Dormeuil.

Catégories
Vie locale

Pétition pour sauver La Poste de Fleury-sur-Orne

C’est le branle-bas de combat pour sauver un service public. Alors que partout en France, La Poste réduit les plages horaires d’ouverture de ses bureaux, voire diminue les services offerts aux usagers, à Fleury-sur-Orne, la résistance s’organise.

Ainsi, on se mobilise dans la commune pour sauver ce service public. Une pétition a également été lancée en ligne et a déjà obtenu 867 signatures ce jeudi 15 novembre. Si personne ne conteste la diminution de l’activité du bureau de poste de 12% en moyenne, le projet de La Poste ne passe pas.

La direction de la Poste envisage en effet de réduire les horaires d’ouverture de 48%. Elle prépare également la suppression du distributeur situé à l’intérieur du bureau alors que pourtant les usagers réclamaient, par centaines, qu’il soit simplement déménagé en façade.

Cette réduction des plages horaires du bureau de Poste signifierait ni plus ni moins une fréquentation en baisse encore plus importante. Un moyen de forcer les communes à se substituer à l’entreprise qui a mission de service public en ouvrant des agences postales communales. A Fleury-sur-Orne, c’est non !

Pour signer la pétition : https://www.change.org/p/la-poste-préserver-le-bureau-de-poste-de-fleury-sur-orne-pour-préserver-nos-services-publics