Catégories
Autour de Caen Politique

Hérouville Saint-Clair accueille les journées politique de la ville

Deux journées dédiées à la politique de la ville sont organisées par la municipalité d’Hérouville Saint-Clair et ses partenaires. Intitulées « 40 ans, concrètement », celles-ci auront lieu le vendredi 23 novembre 2018 de 9h à 18h et le samedi 24 novembre de 9h à 12h30 à la Fonderie.

Au programme le vendredi 23 novembre au matin :

  • Conférence- débat de Thomas Kirszbaum, Sociologue et chercheur à l’Ecole normale supérieure de Cachan/Université Paris Nanterre, Auteur de « En finir avec les banlieues ? Le désenchantement de la Politique de la Ville », septembre 2018, Editions de l’Aube
  • Présentation de l’Observatoire des Solidarités Territoriales de Caen la mer par l’Agence d’Urbanisme Caen Normandie Métropole (AUCAUME)

Le vendredi 23 novembre après-midi 3 Rencontres thématiques en simultané

Partage d’expériences, d’initiatives innovantes, de témoignages, regards croisés, échanges avec des acteurs de terrain d’horizons variés (Institutions, collectivités, associations, entreprises, citoyens) qui agissent concrètement en faveur des territoires les plus fragilisés et de ses habitants.

Autour de 3 enjeux majeurs pour nos quartiers de la Politique de la Ville

  • Emploi, Insertion professionnelle, Formation
  • Cohésion Sociale, Education, la Réussite éducative, Culture, Lien social, Santé
  • Renouvellement Urbain, Habitat, Cadre de vie

Présence de madame Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

Au programme le samedi 24 novembre

1re Table-ronde suivie d’échanges : Comment innover ? A travers 4 exemples :

  • Agence de presse des quartiers ;
  • Fondation Egalité des chances
  • Territoires Gagnants – Bleu Blanc Zèbre
  • Travail sur l’image des quartiers par MeltingBook

 

  • Guillaume Villemot, Co-fondateur de Bleu-Blanc-Zèbre
  • Carole Diamant, Déléguée Générale Fondation Égalité des Chances – Institut de France
  • Jean-Philippe Acensi, Président de Bleu Blanc Zèbre
  • Nadia Henni-Moulaï, Fondatrice et Directrice de publication MeltingBook

2e Table-ronde suivie d’échanges : Quels bilans tirer des contrats de ville ? Quels sont les enjeux pour la politique de la ville pour les prochaines années ?

Les intervenants seront :

  • Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes
  • Driss Ettazaoui, vice-président de l’agglomération Évreux Portes de Normandie (EPN) en charge de la Politique de la Ville
  • Gérard Hamel, maire de Dreux et ancien Président de l’ANRU
  • Rodolphe Thomas, Maire d’Hérouville Saint-Clair, vice-président de la Région Normandie, chargé de la Politique de la Ville et de la cohésion sociale
  • Sylviane Lepoittevin, vice-présidente du Département du Calvados, élue de la Caen la mer en charge de la Politique de la Ville
Catégories
Politique

La mobilisation des gilets jaunes continue

Samedi 17 novembre, dimanche 18 novembre et encore aujourd’hui lundi 19 novembre, la mobilisation des gilets jaunes reste d’actualité.

Alors que le mouvement continue, l’inquiétude, notamment sur l’impact économique qu’il pourrait avoir sur l’économie locale, grandit également. Si ce week-end, la volonté des autorités de respecter largement le droit de manifester, aujourd’hui il ne faudrait pas que le mouvement entrave la liberté de travailler ou d’entreprendre.

A l’issue de cette troisième journée, la préfecture du Calvados dresse, ce lundi 19 novembre, à 16 heures, un nouveau point sur la mobilisation. Ainsi, 13 points de rassemblement demeurent dans le département :

Parmi ces treize points de rassemblement, il existe deux points de blocage, un sur le périphérique sud de Caen, qui reste fermé à la circulation entre les portes 11 et 14, et un sur la rocade sud de Lisieux où les manifestants bloquent les poids-lourds.

En outre, du fait d’un blocage sur l’A84, dans les deux sens de circulation, dans la Manche, il est fortement conseillé, dans le sens Caen/Rennes de quitter l’A 84 au niveau de la sortie 42 et de suivre l’itinéraire conseillé de déviation.

Les rassemblements sur les 11 autres points ralentissent la circulation occasionnant
délais de déplacement allongés :

à Putot-en-Auge
à Saint Pierre en Auge
à Bayeux au rond-point Eisenhower
à Vire au rond-point de la Papillonière
à Falaise : route de Putanges
à Honfleur sur l’échangeur de l’A 29
à Bretteville sur Odon :Porte de Bretagne
à Mondeville : rond-point de la Criée
à Cagny : rond point de la ferme Philippe
à Colombelles : rond-point Lazzaro
à Caen : boulevard périphérique nord Porte du Bessin (n°8) dans le sens Cherbourg -Paris
Le préfet rappelle que la libre circulation des personnes doit être assurée pour respecter le droit d’aller et venir de chacun.

Le préfet du Calvados insiste sur la nécessité de suivre les déviations et de ne pas modifier ou déplacer les signalisations mises en place par les gestionnaires routiers. Il déplore le comportement irresponsable de certains manifestants qui ont volé du matériel de signalisation sur le périphérique de Caen et la rocade de Lisieux. En effet, ces dispositifs sont destinés à la sécurité des usagers et des manifestants eux-mêmes.

Le préfet du Calvados en appelle à la responsabilité de chacun pour éviter tout drame humain.

Catégories
Autour de Caen Politique

Le maire de Ouonck (Sénégal) reçu à Fleury-sur-Orne

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Grande guerre, la commune de Fleury-sur-Orne a décidé d’inviter les maires des communes avec lesquelles elle a des liens de coopération.

Le maire de Ouonck au Sénégal, Mamadou Badji, a répondu favorablement à cette invitation. Sa venue a été ponctuée de deux étapes importantes. La première est la visite à l’école pour rencontrer les écoliers de la ville qui entretiennent une correspondance avec les écoliers de Ouonck.

Mamadou Badji est ensuite allé à la rencontre du directeur du centre socio-culturel de la ville et de son équipe. L’occasion d’échanges riches entre les différents intervenants.

Rappelons que Fleury-sur-Orne a une coopération décentralisée avec la commune de Ouonck au Sénégal depuis plusieurs années. Ouonck est une communauté rurale de Casamance dans le Sud du Sénégal. Ouonck regroupe donc 24 villages au sein de cette communauté.

Catégories
Autour de Caen Politique

Zone de Calix : la concertation c’est maintenant

Le projet de création de la Zone d’aménagement concertée (ZAC) de Calix à Mondeville est un sujet important pour l’aménagement du territoire local. Avec des logements et des activités commerciales, des commerces de proximité et une offre de loisirs, le tout sur 17 hectares, il va changer le visage d’une partie de la ville.

Aussi les habitants sont-ils invités à se saisir de la concertation publique qui a commencé le 15 octobre dernier et qui durera jusqu’au 15 décembre. L’occasion pour tous à la fois de prendre connaissance du dossier de présentation du projet et surtout de faire part de leurs avis, commentaires ou propositions.

Aujourd’hui le projet de ZAC de Calix porte sur 17 hectares avec une population prévisionnelle de 500 habitants. 500 habitants devraient y vivre au sein de 200 logements. La ZAC devrait également voir la création de 430 m² de surface de vente
5 000 m² de surfaces tertiaire ou locaux d’activités. Pour ces dernières, il s’agira de nouvelles surfaces ou de surfaces déplacées.

Pour donner leur avis, les habitants ont plusieurs outils à leur disposition. Il y a ainsi un stand dédié à cette concertation à l’hôtel de ville de Mondeville. S’y trouve le dossier de présentation et un registre d’observations papier.

Il est également possible de consulter le dossier sur http://caen-presquile.com/calix/
et de faire part de ses observations à l’adresse suivante : communication@caen-presquile.fr.

Le calendrier prévisionnel pour ce projet est le suivant:

  • Bilan de la concertation publique préalable en janvier 2019
  • 1er trimestre 2019 création de la ZAC
  • 2020 Dossier de réalisation de la ZAC
  • 2021 Commercialisation et début des travaux
Catégories
Caen la Mer Politique

Chantier de la desserte portuaire à la presqu’île de Caen

Jean-Léonce Dupont, président du Département du Calvados, Joël Bruneau, président de la Communauté urbaine Caen la mer et Hervé Morin, président de la Région Normandie ont lancé mardi 25 septembre dernier les travaux sur le chantier de la desserte portuaire à la presqu’île de Caen.

D’ici la fin de l’année, le chantier se concentrera sur les objectifs suivants : Nettoyage et préparation du pont désaffecté autrefois utilisé par la SMN, terrassements sur le Plateau avec 65 000 m3 à déblayer, terrassements sur la Presqu’île, mise en remblais des 65 000 m3 du Plateau et pré-chargements pour assurer un tassement progressif des matériaux de remblai.

Cette phase sera spectaculaire notamment par le remblai provisoire jusqu’à 12 m de haut. Elle est nécessaire pour assurer une bonne assise à la future route. Enfin il y aura la réalisation d’une paroi berlinoise, c’est-à-dire un mur de soutènement qui garantira la stabilité des fondations du viaduc.

Le montant total des travaux est de 10,20 millions d’euros soit 12,25 millions d’euros TTC. Chacune des trois collectivités apporte 3,4 millions d’euros au projet. Pour la phase 1 qui vient de débuter, le département et la région apportent respectivement 3,4 millions d’euros. La communauté urbaine Caen la mer apporte quant à elle 1,9 million d’euros.

Une phase 2 en parallèle à un projet de ZAC à Hérouville Saint-Clair

La phase 2 du chantier sera financée exclusivement par la communauté urbaine pour 1,5 million d’euros. Il s’agira de la création section de route entre le nouveau giratoire sur la RD 402 jusqu’au giratoire RVI. Sa réalisation ultérieure accompagnera alors le projet de ZAC d’Hérouville Saint-Clair.

Le calendrier des travaux de la phase 1 :

  • Sept-déc 2018 : terrassement de la future liaison entre les RD 402 et 403
  • 2019 : construction du viaduc et des autres ouvrages d’art
  • Fin 2019 : réalisation de la chaussée et mise en place de la signalisation

Les objectifs attendus de cette opération sont multiples. Elle doit permettre d’améliorer la desserte de la presqu’île en proposant un nouvel itinéraire d’accès aussi bien aux équipements existants qu’aux futures zones à urbaniser. La nouvelle voirie permettra de réorienter le trafic poids lourds de la RD 226 et ceux qui accèdent à la presqu’île. La RD 226 pourra être transformée en boulevard urbain, avec une conception compatible avec l’urbanisation environnante. Elle rapprochera alors la zone d’habitat Jean Jaurès du centre de Colombelles.

Enfin elle proposera une infrastructure adaptée au trafic de transit A 13/bd périphérique – RD 515/port de Ouistreham. Elle organisera la desserte de la future base de maintenance éolienne de Courseulles-sur-Mer. Enfin la nouvelle voie libérera du foncier à urbaniser à Hérouville Saint-Clair, entre le canal et la nouvelle voie qui longera l’Orne.