Catégories
Caen la Mer Politique

Chantier de la desserte portuaire à la presqu’île de Caen

Jean-Léonce Dupont, président du Département du Calvados, Joël Bruneau, président de la Communauté urbaine Caen la mer et Hervé Morin, président de la Région Normandie ont lancé mardi 25 septembre dernier les travaux sur le chantier de la desserte portuaire à la presqu’île de Caen.

D’ici la fin de l’année, le chantier se concentrera sur les objectifs suivants : Nettoyage et préparation du pont désaffecté autrefois utilisé par la SMN, terrassements sur le Plateau avec 65 000 m3 à déblayer, terrassements sur la Presqu’île, mise en remblais des 65 000 m3 du Plateau et pré-chargements pour assurer un tassement progressif des matériaux de remblai.

Cette phase sera spectaculaire notamment par le remblai provisoire jusqu’à 12 m de haut. Elle est nécessaire pour assurer une bonne assise à la future route. Enfin il y aura la réalisation d’une paroi berlinoise, c’est-à-dire un mur de soutènement qui garantira la stabilité des fondations du viaduc.

Le montant total des travaux est de 10,20 millions d’euros soit 12,25 millions d’euros TTC. Chacune des trois collectivités apporte 3,4 millions d’euros au projet. Pour la phase 1 qui vient de débuter, le département et la région apportent respectivement 3,4 millions d’euros. La communauté urbaine Caen la mer apporte quant à elle 1,9 million d’euros.

Une phase 2 en parallèle à un projet de ZAC à Hérouville Saint-Clair

La phase 2 du chantier sera financée exclusivement par la communauté urbaine pour 1,5 million d’euros. Il s’agira de la création section de route entre le nouveau giratoire sur la RD 402 jusqu’au giratoire RVI. Sa réalisation ultérieure accompagnera alors le projet de ZAC d’Hérouville Saint-Clair.

Le calendrier des travaux de la phase 1 :

  • Sept-déc 2018 : terrassement de la future liaison entre les RD 402 et 403
  • 2019 : construction du viaduc et des autres ouvrages d’art
  • Fin 2019 : réalisation de la chaussée et mise en place de la signalisation

Les objectifs attendus de cette opération sont multiples. Elle doit permettre d’améliorer la desserte de la presqu’île en proposant un nouvel itinéraire d’accès aussi bien aux équipements existants qu’aux futures zones à urbaniser. La nouvelle voirie permettra de réorienter le trafic poids lourds de la RD 226 et ceux qui accèdent à la presqu’île. La RD 226 pourra être transformée en boulevard urbain, avec une conception compatible avec l’urbanisation environnante. Elle rapprochera alors la zone d’habitat Jean Jaurès du centre de Colombelles.

Enfin elle proposera une infrastructure adaptée au trafic de transit A 13/bd périphérique – RD 515/port de Ouistreham. Elle organisera la desserte de la future base de maintenance éolienne de Courseulles-sur-Mer. Enfin la nouvelle voie libérera du foncier à urbaniser à Hérouville Saint-Clair, entre le canal et la nouvelle voie qui longera l’Orne.